AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

Nous sommes ravis que tu t'intéresses au forum ! En ce moment, nous recherchons activement des habitants du bidonville. N'hésite pas à consulter nos différents scénarios, pré-liens et prédéfinis des grandes familles.

PUBLICITES

N'oubliez pas de soutenir Aurora sur les sujets publicités Bazzart, Pub RPG Design et Oh my rpg ! :coeur:

EN CE MOMENT SUR AB

La fête du rouge a fait son apparition à Paris ! Deux animations ont été mises en place pour vos personnages. Une nouvelle intrigue fait également son apparition. Toutes les informations dans ce sujet.

Infinite rpg

AB est sur Infinite RPG ! Rejoignez le clan pour faire de la pub pour le forum :canard:


Partagez | 
 

 There is a place | Milanon

 :: Quartiers commerciaux :: Quartier de la mode :: Papette et plumes


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Paris espoir
Paris espoir
avatar

parisien depuis le : 30/10/2016
rumeurs : 10
avatar : Dorian Cobb


MessageSujet: There is a place | Milanon    Mer 16 Nov - 22:02
Running in a straight line

guided by the street lights


Bien sûr, il n'y a que chez Lacus qu'Icare peut espérer s'habiller. La raison est très simple : impossible pour lui d'enfiler quoi que ce soit de prêt-à-porter. De toutes façons, son image doit être absolument impeccable, polie et brillante au possible ; irréprochable. Ce n'est pas lui qui met la main à la poche, mais la poche est visiblement sans fond. Quoi qu'il arrive, il ne bronche pas. Il en a, de la chance.

A chaque fois que l'occasion se présente, c'est comme un rituel. D'abord on passe par Lacus, la priorité, puis le reste, sait-on jamais, des fois qu'il y ait un cadeau à faire. Mais le moment préféré d'Icare, c'est de loin lorsqu'on l'amène chez le chapelier fou.
Dans la petite boutique, il y en a de partout, de toutes les couleurs, de toutes les textures, qui s'entassent dans tous les recoins dans un désordre organisé ; c'est un régal pour les yeux, pourvu qu'on soit un peu curieux. Icare rêve de toucher à tout, mais il se doute que ce que lui ressentirait serait à mille lieux de la réalité. Et puis, il sait se tenir. Bien entendu. Alors il observe, il flâne, il profite de ne pas se retrouver avec des mains de partout sur le corps, qui mesurent, qui tâtent avec un peu trop d'insistance. Lorsqu'on le fait entrer chez Papette et Plumes, il sait qu'enfin, plus personne ne fait attention à lui.

Il ose s'aventurer un peu plus loin dans la boutique, du moins aussi loin que l'espace restreint lui permette. Il a beau venir régulièrement, c'est à chaque fois une expérience différente, ce qui a le mérite de ne jamais le lasser. Pas qu'il soit lassé des autres magasins, oh ça non ! Il ne pourrait jamais se lasser, rassurez-vous. Non, c'est seulement en théorie. Rien de plus, promis.
Des fois, il y a même des manteaux. Aujourd'hui, il y en a un en particulier, qu'Icare a du mal à quitter des yeux. Il a beau examiner d'autres pièces, occuper son regard, il se retrouve toujours attiré par ce simple manteau, tout au fond. Il n'a pourtant rien de spécial, à priori ; du moins il n'est pas si différent de tout ce qui se fait ici, mais il a un petit quelque chose, surtout si on l'aperçoit du coin de l'oeil. Icare se décide à aller inspecter ça de plus près. Après tout, il a bien le temps.

Lorsqu'il se rapproche, il comprend que c'est un genre de pelage dont les reflets changent de couleur en fonction de l'éclairage. Il ne sait pas si c'est bien naturel, il n'a jamais entendu parler de ce genre de choses, c'est peut-être un colorant spécial. Voir de la modification génétique, qui sait ?
Il se saisit d'une manche, et l'inspecte sous la lumière, faisant varier l'angle. C'est fascinant, ça passe du vert forêt à l'indigo, mais toujours dans des tons très subtils puisqu'en lumière neutre, la matière apparaît noire. Comme un genre de flaque d'huile, il pense. Avec peut-être moins de couleurs, mais tout aussi hypnotisant. Il serait resté ainsi longtemps si un second petit groupe ne venait pas d'entrer dans le magasin.
C'est rare qu'il y ait autant de monde dans ce petit endroit, surtout à cette heure de l'après-midi. D'ailleurs, quelle heure est-il ? Presque six heures, lui répond une partie de son cerveau, à laquelle Icare n'a jamais pu s'habituer - dans tous les cas, c'est plus tard qu'il pensait. Ils se sont un peu attardés, aujourd'hui.

Dans le petit groupe, il reconnaît un certain Milanon Pompidou, qui a pour particularité qu'on ne le reconnait en fait pas. Il se souvient de ses premiers jours au sein de l'élite, avant qu'il ne soit recouvert d'encre de la tête aux pieds ; Icare se rappelle du concept de Milanon (Arnauld, à l'époque, il suppose), mais pas vraiment de son visage à l'époque. Il a beau le dévisager, impossible de discerner ses traits. Quelle situation étrange.

© AURORA BOREALIS

Revenir en haut Aller en bas

 
There is a place | Milanon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Harem de Sigmar - Les soeurs sont dans la place !!
» Place de l'unité à Montréal bientôt une réalité
» La place d'Haïti dans le monde
» Qui va à la chasse perd sa place [Pinsk Town-Thriller Bark, Rang D, Chasseurs de Prime, Balayage de zone]
» J'aurai tant aimé être à sa place [PV : Nami]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Borealis :: Quartiers commerciaux :: Quartier de la mode :: Papette et plumes-
Sauter vers: