AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue

Nous sommes ravis que tu t'intéresses au forum ! En ce moment, nous recherchons activement des habitants du bidonville. N'hésite pas à consulter nos différents scénarios, pré-liens et prédéfinis des grandes familles.

PUBLICITES

N'oubliez pas de soutenir Aurora sur les sujets publicités Bazzart, Pub RPG Design et Oh my rpg ! :coeur:

EN CE MOMENT SUR AB

La fête du rouge a fait son apparition à Paris ! Deux animations ont été mises en place pour vos personnages. Une nouvelle intrigue fait également son apparition. Toutes les informations dans ce sujet.

Infinite rpg

AB est sur Infinite RPG ! Rejoignez le clan pour faire de la pub pour le forum :canard:


Partagez | 
 

 Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy

 :: Gestion du personnage :: Je m'présente, je m'appelle Henri :: Mais c'est bien fini, on en a assez


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 02/11/2016
rumeurs : 17
avatar : Reece King


MessageSujet: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 19:39
Abel Onfroy

Ce que j'ai subi fait de moi ce que je suis

Nom(s) : Onfroy

Prénom(s) : Abel

Date de naissance et âge : 31 octobre, 26 ans

Lieu de naissance : District 6

Nationalité et origines : Anglaises par sa mère, française par son père, descendant des Onfroy

Quartier d'habitation : Bidonville, charmant petit quartier du 12e où il fait toujours bon vivre. Surtout si on aime les relents de misère humaine

Statut matrimonial : Célibataire au cœur transi

Statut social : Le bas du bas. Et ensuite regardez encore en dessous.

Métier et études : Les petits boulots qui se présentent ici et là, qui permettent de manger. A peu près. Pour ce qui est des diplômes il est doctorat autodidacte.

Statut financier : Dans le sursis tous les jours

Groupe : Paris, la réaliste

The human behind the beast

>Abel c'est l'ombre dans la ruelle dont le visage d'ange est éclairé par le foyer de sa cigarette, vice dont il use et abuse. C'est la silhouette à la dégaine longiligne qui zone la nuit, se nourrissant des lumières trouant l'obscurité, des rires qui forment une étrange litanie avec les lamentations s'échappant de certaines maisons.
Abel c'est un enfant du District 6 qui y a connu la misère, et aujourd'hui l'homme forgé dans la débrouille. Les mâchoires crispées lorsqu'il est en colère en apercevant des visages émaciés par la famines. Des yeux sombres rieurs et le sourire franc avec ses proches. Un regard morne lorsqu'il travaille chez les gens de la "haute".
Abel c'est aussi des tatouages, dessins produits par son imagination qu'il a décidé d'encrer sur sa peau. Un cœur d'artichaut logé bien au chaud dans sa poitrine, couvert de cicatrices dues aux batailles sentimentales qu'il a livré.
Abel c'est quatre lettres qui portent en elle une flamme vacillante d'espoir. Malgré tout. Envers et contre tout. Parce que sans elle il n'a plus rien.

> Il possède une forte sensibilité artistique et l'exprime par le dessin. C'est un graffeur connu dans la ville sous le pseudonyme de "Maala".

> Le jeune homme souffre de terreurs nocturnes impressionnantes. Il se réveille en hurlant et se débattant comme un beau diable (aux risques et périls de la personne partageant son lit). Ça va ça vient, surtout lorsqu'il est stressé.

> Le sarcasme est son mode de défense. D'approche. De séduction. Bref, d'expression.

> Il est souvent de bonne humeur et à le rire facile. Dans l'ensemble il préfère voir le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide.

> C'est quelqu'un de curieux. Il a soif d'apprendre, de tout. L'histoire, la plomberie, l'économie... C'est pourquoi il a une impressionnante collections d'ouvrages de tout horizon qu'il dévore en permanence.

> Il fait toujours passer l'intérêt des plus démunis avant le sien. Attention toutefois à ne pas abuser de sa patience ou de sa confiance car il peut s'avérer extrêmement rancunier.

> Sous ses apparences avenantes il cache un personnage tourmenté et très empathique, ce qu'il l'empêche de se lier sérieusement avec une femme ou des amis par peur de se faire (encore) amoché sentimentalement parlant. Il rêve pourtant de fonder une famille...




Que pensez-vous du gouvernement actuel ?
Un ramassis de gras et paresseux richissimes roquets. Qui sont par contre bien entourés par un essaim de frelons prêts à tout pour continuer à conserver leur pouvoir, quitte à écraser volontiers les plus faibles.
Abel hait le gouvernement et la politique despotique qu'il impose à une population s'enfonçant toujours davantage dans l'inégalité des classes. La manipulation est selon lui son plus gros atout pour bander les yeux de l'élite qui accepte avec gratitude les caresses du maître, courbant l'échine tandis que leurs semblables pourrissent dans la fange.

Côté mode, où vous placez-vous ? Suivez-vous la mode de Paris ou votre propre conception ? Avez-vous déjà essayé la chirurgie esthétique ? Ahah. La bonne blague. Le basané préfère traîner ses jeans trop vieux, ses vestes trouées et des T-shirts trop larges. Malheureusement il est bien obligé de s'adapter et se déguiser lorsqu'il travaille. Après tout le meilleur poste pour enrayer la machine est de se trouver en son cœur, au milieu des rouages, afin de déposer le grain de sable fatal.
Quant à la chirurgie esthétique c'est absolument hors de question. Il aime son visage typé et atypique, ses muscles tout en finesse et en élégance, durs comme du marbre après des heures de labeur. La seule coquetterie qu'il s'accorde est un anneau d'argent dans le nez qui est très apprécié dans le beau Paris pour son excentricité. Et puis c'est ainsi qu'il plaît à la gente féminine, douceur inespérée dans une vie trop chiante.

Que pensez-vous des districts ? Avez-vous de la famille là-bas ? Ni plus ni moins que des ghettos à ciel ouvert dans lesquels sont parqués ceux destinés à l'abattoir pour les beaux yeux des privilégiés. Ses parents y vivent encore, résignés à passer leur vie ainsi. Lui il a décidé de prendre la tangente avec un vieil ami, des rêves plein la tête, qui ont vite été crevés comme de fragiles bulles en constatant que même votre frère de non-sang pouvait devenir un putain de cliché ambulant. Ça eut vite de le faire redescendre sur terre, d'une façon plutôt rude. Bref, il est contre ce genre de principe.

Aimez-vous la vie à Paris ? Ce nouveau mode de vie ?
Oui et non. C'est toujours mieux que le District d'où il vient car il y a des opportunités de travail dans tous les sens. Malheureusement l'existence facile qu'il s'imaginait mener ne sont que chimères évaporées. A défaut de la misère règne dans le bidonville la pauvreté, le vice est présent partout. Il a pu néanmoins y faire de belles rencontres et se choisir sa famille. Secrètement, Abel ne désespère pas non plus de parvenir à vivre un jour de sa passion pour l'astronomie grâce à son intelligence remarquable.

Votre famille descend-elle d'ancêtres habitant dans ce qui est aujourd'hui la zone fantôme ? Voudriez-vous vous y rendre ? Connaitre les lieux de vos ascendants ?
Ses parents n'en ont aucune idée et lui non plus. Toutefois il aimerait bien pouvoir retracer son arbre généalogique: qui sait, il y découvrirait peut-être des ancêtres incroyables ayant marqués l'Histoire! Quant à la zone fantôme c'est par pur esprit de curiosité qu'il adorerait l'explorer, comme les aventuriers des anciens temps.


le portrait du rpgiste derrière l'écran
Pseudo : Redwitchy Age : 23 ans. Région : A côté de Versailles Célébrité : Reece King Comment as-tu découvert le forum ? Sur un top-site Comment le trouves-tu ? Le design est très agréable et le contexte surprenant! Crédits : LifeBurns/ Faded Un dernier mot ?  :pom:

Code:
Reece King ☆ <a href="URL DE VOTRE PROFIL"><span class="pris">Abel Onfroy</span></a> ☆ scénario de Milanon

© AURORA BOREALIS



Dernière édition par Abel Onfroy le Jeu 3 Nov - 20:59, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 02/11/2016
rumeurs : 17
avatar : Reece King


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 19:39
ton histoire

Monsters are real, and ghosts are real too. They live inside us, and sometimes, they win

GOODNIGHT
Abel a douze ans et il mange encore de la soupe.
Sa mère s'est une fois de plus réfugiée au pub miséreux du coin tandis que son père est aux abonnés absents. Tous deux usés par une vie trop dure, un travail ingrat, et la misère... Cette misère qui englue des centaines d'âmes et pervertie les meilleures pour les rendre amères et sans avenir.
Ses géniteurs s'en foutent bien de savoir si leur gosse est en pleine croissance et que se contenter de bouillons pauvres en légumes ne lui remplit pas vraiment l'estomac. Ils ne font pas attention non plus à ce qui peut bien se passer dans son existence depuis longtemps sortie de l'enfance. Abel vole, se débrouille afin d'économiser suffisamment pour son grand rêve. Leur grand rêve, à lui et Arnauld : Paris. Cinq lettres dorées et flamboyantes, promettant une vie radieuse et pleine de promesses toutes plus magnifiques les unes que les autres. Tous deux sont comme cul et chemise, inséparables. Tous les bons ou les mauvais plans ils les ont fait ensemble, et ils ne s'imaginent pas l'un sans l'autre plus tard. Arnauld c'est le frère qu'il a choisi, son moteur. Il l'aime d'un amour fraternel, indicible et silencieux, brûlant comme un brasero.
La porte de la masure des Onfroy s'ouvre: c'est Lisbeth sa mère qui va s'effondrer dans son lit, soûle jusqu'aux yeux. Avec difficulté Abel la remet correctement sur son matelas de paille et la recouvre d'un drap de laine. Il y a quelque chose de touchant dans ses traits fanés, vestige d'une grande beauté. Avec sa peau sombre qu'elle a légué à son fils, ses yeux de jais auparavant expressifs, elle en a fait tourner des têtes dans sa jeunesse. C'est certainement pas la meilleure mère au monde, mais il l'aime, tout simplement. Presque pieusement.

LOVE CRIME
Abel a vingt-trois ans et n'en croit pas ses yeux.
Après avoir débarqué dans le bidonville, Milanon (de son nouveau nom) et lui ont vite déchanté. Paris c'est dur. Presque autant que le District. La vie en rose c'est visiblement pas pour eux. Entre une élite toujours plus décadente et chauvine, et les arrivistes aux dents longues à rayer le parquet c'est compliqué de se faire une place. Pourtant ils n'ont jamais perdus espoir, douceur de la jeunesse qui vous donne des forces insoupçonnées pour des rêves brillants.
Et aujourd'hui était le jour le plus important de leur courte existence. Aujourd'hui un bout de papier décidait de leur destin. Le tirage permettrait à l'un d'entre eux de faire parti de cette riche population qu'ils désiraient tant. Pouvoir tout obtenir d'un claquement de doigt et ne pas se soucier d'avoir ou non le ventre vide demain. Le rêve absolu.
Ce ne fut pas le nom d'Onfroy qui retentit mais celui des Lindberg. Alors qu'un sourire fendait son visage et que son corps se mettait en pilote automatique pour serrer son ami dans les bras, Abel sentit son cœur se balancer au bout d'une corde, un bandeau sur les yeux et la clope de la dernière volonté au bec. Il perdait son plus fidèle repère. Son frère. Il lui aurait jamais dit mais il pouvait crever pour lui. Et maintenant Milanon s'en allait de l'autre côté d'une barrière invisible mais infranchissable que représentait la notoriété à qui il avait déjà vendu son existence.

EXUMA
Abel a vingt-six ans et un filet vermillon ruisselle sur la pommette saillante.
Il s'est encore battu cette nuit, avec un pauvre type un peu trop insistant pour lui soutirer une pièce. Il s'est défoulé sur lui, terrifiant aperçu d'un subconscient trop sombre qu'il ne supporte plus. Tout ça c'est la faute de l'autre. Du Pompidou. Depuis qui l'a abandonné derrière lui tel un chien galeux Abel est devenu désabusé, en proie à un mal de vivre de plus en plus présent.
Il l'a croisé quelques semaines après avoir eu le ticket d'or, la voie royale pour le moins que rien qu'il était. Déjà il avait commencé à se tatouer. Déjà il ne lui avait plus accordé un regard. Seize ans de vie commune oubliés, réduits en charpie. Et cet air hautain qu'il avait eu en promenant son regard torve sur son ancien ami. Abel s'était senti pire qu'un animal, et une profonde entaille s'était ouverte en lui. Qui depuis était restée à vif. A la suite de quoi il avait sombré dans une profonde mélancolie, touchant aux drogues dures pour s'évader, priant pour que les descentes ne soient pas trop brutales. Peine perdue. Il avait même pensé à mettre fin à ses jours mais l'envie de disparaître n'était pas assez forte pour l'emporter sur l'instinct de survie.
Le jeune homme refuse désormais de participer au tirage au sort. Il se contente de survivre de petits boulots et de profiter du peu qu'il a en essayant d'aider au mieux sa communauté durant la journée. La nuit, défilé insupportable d'insomnies à répétition, il erre dans les ruelles malpropres ou les larges avenues éclairées de la capitale, comme une âme en peine.
Tout ce qu'il désire c'est un peu de bonheur, rien qu'à lui.



© AURORA BOREALIS




C’est à madame justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place.

©️BESIDETHECROCODILE


Dernière édition par Abel Onfroy le Ven 4 Nov - 14:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas



Paris espoir
Paris espoir
avatar

parisien depuis le : 30/10/2016
rumeurs : 10
avatar : Dorian Cobb


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 19:59
Ooo bienvenue et bonne chance pour ta fiche Very Happy (déjà rien que là je plussoie x1000 l'avatar help)
Revenir en haut Aller en bas



Paris privilèges
Paris privilèges
avatar

parisien depuis le : 29/05/2016
rumeurs : 735
avatar : emilia clarke
métier/études : chargée de la communication au sein du gouvernement
quartier d'habitation : 11 ème arrondissement


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 20:15
bienvenuuuuuuue :hola: :love:
j'aime trop ton choix d'avatar & puis le prénom et le nom sont classes :bravo: hâte d'en savoir plus sur ton personnage :chou: si tu as besoin, n'hésites pas :police:



ROYALS

≈ highway to Hell.

We're bigger than we ever dreamed, and I'm in love with being queen. Life is great without a care we aren't caught up in your love affair. And we'll never be royals. It don't run in our blood That kind of luxe just ain't for us. We crave a different kind of buzz. Let me be your ruler, you can call me queen Bee. And baby I'll rule, I'll rule, I'll rule, I'll rule. Let me live that fantasy.
Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 02/11/2016
rumeurs : 17
avatar : Reece King


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 20:44
Ahah merci :cute: (c'est clair qu'il est pas mal :hihi: ) je vais m'atteler à la rédaction ce soir! :fire:



C’est à madame justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas



Paris privilèges
Paris privilèges
avatar

Mon autre face parisienne : Bébé la tarée
parisien depuis le : 11/09/2016
rumeurs : 55
avatar : Rick Genest


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 20:54
AAAAAAAAAAH MON PETIT SCENA :potté: :potté:
OMG je te bénis d'avoir pris mon petit et puis avec Reece King mon dieu t'as refait ma journée :ananas: :ananas:
Bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche, j'ai hâte de lire tout ça :lov: Hésite pas à me MPotter si besoin (ou si t'as pas besoin aussi) :sisi: :sisi:
Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 02/11/2016
rumeurs : 17
avatar : Reece King


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Mer 2 Nov - 21:27
Bonsoir vous! :bav: (en même temps Rick Genest voilà quoi aussi :inlove: ).
Je note, prépare toi à être harcelé dans les formes!



C’est à madame justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 22/07/2016
rumeurs : 342
avatar : Alicia Vikander
métier/études : Agente Administrative
quartier d'habitation : Le 11ème arrondissement


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Jeu 3 Nov - 15:33
Bienvenue dans le coin :)



Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 02/11/2016
rumeurs : 17
avatar : Reece King


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Jeu 3 Nov - 18:29
Merci bien :yaa:
Par contre je ne comprends pas trop pourquoi les deux GIF ajoutés dans la première partie débordent de leur place (je suis absolument nulle en codage j'arrive pas à trouver d'où ça vient :hum: )



C’est à madame justice que je dédie ce concerto, en l’honneur des vacances qu’elle semble avoir prises très loin d’ici et en reconnaissance de l’imposteur qui se dresse à sa place.

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas



Paris privilèges
Paris privilèges
avatar

Mon autre face parisienne : Bébé la tarée
parisien depuis le : 11/09/2016
rumeurs : 55
avatar : Rick Genest


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Jeu 3 Nov - 18:47
Pour les gifs c'est juste que l'emplacement est petit, et les gifs un peu grands  :hihi: Mais j'ai réglé ça  :coeur:
Parisien en herbe

Tu rentres dans la cour des grands


J'aurai pas pu rêver mieux ** Tu t'es vraiment approprié le scénario, rajoutant des détails par-ci par-là ! Je suis hyper heureuse de lire aussi qu'il est passionnée d'astronomie du coup, c'était pas précisé dans le scéna mais ça fera un lien encore plus proche avec Béré c'est vraiment chouette  :coeur: Bref tout est parfait, y a rien à redire, je t'aime déjà  :red:   


Paris t'accueille, sous ses airs de réalisme. Tu peux désormais te balader à ta guise dans les rues de la Capitale. Commenceras-tu par te faire de nouveaux amis ? Ou préféreras-tu écrire ton nom un peu partout ? Si tu choisis ce deuxième choix, alors les listings s'ouvrent à toi. Veille à bien poster là où cela est nécessaire, en indiquant ton métier, ton logement et si tu es l'un des chanceux avec ton ticket du tirage au sort à la main, alors il te faudra également signer ici. Et n'oublie pas que pour bien commencer ton aventure, tu peux aussi participer à la loterie du RP.

Dans tous les cas, nous resterons à ta disposition à la moindre de tes questions que tu pourras poster dans cette partie. Nous te souhaitons une vie de fête sur Aurora Borealis.

Et puisse le sort t'être favorable !

Revenir en haut Aller en bas



Paris réaliste
Paris réaliste
avatar

parisien depuis le : 29/10/2016
rumeurs : 26
avatar : Ezra Miller
métier/études : Certains vous diront charlatan de bas étages, d'autres affirment que j'ai de vrais pouvoirs. Moi seul-e le sait, et je sais garder els secrets
quartier d'habitation : 12e arrondissement, pour faire bien, bidonville pour faire vrai


MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   Ven 4 Nov - 9:22
Bienvenue ! Aaaah, un nouveau au bidonville !! Il faut qu'il vienne se faire tirer les cartes par Ariel, ça va être fun !


There are wondrous things, there are magical things, there are dangerous things.
Want to find them ?
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy   
Revenir en haut Aller en bas

 
Nuit noire, étoiles mortes __ Abel Onfroy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Quand nuit noire se fait en plein jour.
» La nuit des étoiles
» Quel triste paysage pour une nuit sans étoiles ...
» Peu importe que les étoiles dont la lumière nous parvient soit mourante ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aurora Borealis :: Gestion du personnage :: Je m'présente, je m'appelle Henri :: Mais c'est bien fini, on en a assez-
Sauter vers: